Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Réseau du CRSNG sur les stratégies de conservation des océans canadiens

Défi

Les océans du Canada contribuent immensément à l’économie du pays, à l’état de santé de sa population et à sa culture. En raison des pressions accrues sur les ressources océaniques, il est essentiel d’améliorer la durabilité des océans et de comprendre comment les différentes activités influent sur la faune et la flore marines. Les parties prenantes du secteur des océans ont besoin d’une communauté des sciences de la mer solide et bien réseautée afin d’appliquer les connaissances scientifiques de pointe pour élaborer des stratégies durables d’utilisation des océans. Le Réseau du CRSNG sur les stratégies de conservation des océans canadiens (le Réseau CHONe II) aidera le Canada à respecter les engagements nationaux et internationaux qu’il a pris à l’égard de la durabilité des océans. Il mettra également de l’avant le nouveau Plan de conservation national.

Nous devons mieux comprendre comment les facteurs de stress mondiaux exacerbent les pressions à l’échelle locale. Par exemple, le changement climatique a déjà réchauffé les océans, augmenté le niveau de la mer, affecté l’oxygène dissous et le pH et intensifié le niveau des tempêtes; nous devons cependant en comprendre les conséquences sur les écosystèmes côtiers et de haute mer. Les espèces marines sont interreliées par leurs écosystèmes et par les services qui profitent aux êtres humains, comme la production halieutique, et ces interconnexions influent sur l’efficacité et les avantages des stratégies de gestion de l’utilisation des océans. Par ailleurs, en raison de ces liens complexes, il est plus difficile de comprendre la façon dont les stratégies de gestion peuvent atténuer les besoins des êtres humains et les effets cumulatifs sur les espèces et les écosystèmes. La compréhension des risques et de l’atténuation requise pour maintenir la productivité et la santé des océans représente le plus grand défi pour la durabilité des océans.

En raison de ces multiples défis, les scientifiques canadiens spécialistes des océans doivent travailler en vue de réaliser des objectifs communs dans différentes régions géographiques, tout en partageant une vaste gamme d’infrastructures et d’approches. Le Réseau CHONe II s’appuiera sur divers ensembles de données et de nouveaux outils mis au point dans le cadre des travaux du réseau précédent, le Réseau CHONe I, pour répondre à des besoins complexes en accélérant la réalisation des objectifs de durabilité des océans, en intégrant les connaissances actuelles et en comblant les lacunes au niveau des connaissances.

Le programme de recherche du Réseau CHONe II explore les caractéristiques écosystémiques qui définissent la capacité des océans du Canada de se rétablir ou de répondre aux stratégies de gestion, comme les réseaux d’aires marines protégées, la fermeture ou le rétablissement de zones. Les travaux visent également à comprendre et à quantifier la façon dont les principaux facteurs de stress, y compris les répercussions cumulatives, influent sur la biodiversité marine et les fonctions et les services écosystémiques dans des environnements à utilisation intensive.

Structure du réseau

Le Réseau CHONe II constitue un partenariat stratégique entre des chercheurs au niveau postsecondaire et des scientifiques du gouvernement du Canada, dont 39 chercheurs de 11 universités, d’un collège communautaire et de plusieurs laboratoires de recherche fédéraux dans l’ensemble du pays.

Le Réseau formera une vaste cohorte d’étudiants de premier cycle et de cycles supérieurs dans diverses disciplines ainsi que des chercheurs au niveau postdoctoral qui travailleront dans de nombreux laboratoires d’universités et du ministère des Pêches et des Océans (MPO). La structure de gouvernance du Réseau comprend un conseil d’administration, un comité consultatif scientifique et des équipes de directeurs thématiques formées d’un codirecteur universitaire et d’un codirecteur du MPO. Le bureau administratif du Réseau, qui est dirigé par le directeur du Réseau, Paul Snelgrove, est situé à la Memorial University of Newfoundland. Le Réseau établit également des partenariats avec le MPO, Parcs Canada, le Port de Sept‑Îles, la Ville de Sept‑Îles, la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP), la Fish, Food and Allied Workers (FFAW Unifor), l’Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail (INREST), l’Ecology Action Centre et le Fonds mondial pour la nature (Canada).

Objectifs de recherche

  • Comprendre les caractéristiques écosystémiques qui définissent la résilience et la capacité des océans canadiens de se rétablir ou de réagir aux stratégies de gestion, par exemple les réseaux d’aires marines protégées (AMP), la fermeture ou le rétablissement de zones;
  • Comprendre la façon dont les principaux facteurs de stress, y compris les effets cumulatifs, influent sur la biodiversité marine et les fonctions et les services écosystémiques dans les environnements à utilisation intensive.

Résultats

  • Développer des paramètres et des stratégies pour évaluer les facteurs de stress sur les écosystèmes marins du Canada pour que les utilisateurs des océans puissent comprendre efficacement l’état et l’étendue spatiale et temporelle de ces facteurs de stress;
  • Développer un cadre évolutif et généralisé pour éclairer les mesures de gestion potentielles au Canada dans le but d’optimiser la durabilité des océans;
  • Former la prochaine génération de scientifiques pour qu’ils travaillent au carrefour des sciences, des politiques et de la gestion afin d’assurer la durabilité des océans canadiens;
  • Développer des stratégies et des modèles de gestion de données pour les données écologiques côtières au profit des futurs scientifiques et des prochaines générations.

Personne‑ressource

Paul Snelgrove
Tél. : 709-864-3440
Courriel : psnelgro@mun.ca
Site Web : This link will take you to another Web site www.chone.ca


Contactez-nous au 1-877-767-1767

Les gens. La découverte. L'innovation.