Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Le CRSNG présente 2 minutes avec
Sophie D'Amours
Département de génie mécanique, Université Laval


Résumé

Titre de la vidéo

2 minutes avec Sophie D'Amours

Auteur

Division des communications du CRSNG

Durée

2:46

Date de diffusion

le 3 juillet 2012

Description

L'innovation et le savoir sont au cœur d'une importante transformation de l'industrie canadienne des produits forestiers. L'ancienne vision de l'industrie qui se résumait à l'exportation de billes et de pâte de bois est supplantée par un nouveau paradigme qui comprend la gestion durable des forêts, des produits innovateurs à valeur ajoutée et faible empreinte environnementale, des chaînes de valeur intégrées et des partenariats multisectoriels auxquels participent plusieurs entreprises. Sophie D'Amours, ingénieure industrielle de l'Université Laval, est une des personnes qui en sait le plus sur les technologies qui marquent cette transformation.

2 minutes avec Sophie D'Amours


Transcription
Sophie D'Amours

Je suis ingénieure. Mon domaine de recherche, qui est d'appliquer le génie industriel à l'industrie du produit forestier, mais en particulier à la gestion des chaînes logistiques de l'industrie forestière. Et j'aime dire que je fais l'ingénierie des affaires. Donc, j'utilise les technologies, les modèles, les outils de l'ingénieur pour mieux concevoir des entreprises, mieux penser comment elles peuvent fonctionner, être compétitives, puis offrir et livrer des produits le plus efficacement possible à leurs clients.

Dans le secteur forestier, jusqu'à tout récemment, on n'avait pas intégré ce concept de chaînes, de réseaux d'entreprises. On comprenait mal l'intervention ou l'action de chacun des acteurs de la forêt jusqu'au client sur la performance de l'industrie, entre autres sur la capacité du secteur forestier à générer les retombées économiques, sociales, environnementales que, les Canadiens attendent. Je pense qu'avec mon équipe et mes collègues, on a réussi à montrer qu'il fallait intégrer l'ensemble du secteur dans la prise de décisions.

L'industrie forestière est une industrie qui a longtemps piloté ses affaires sur la base d'un modèle qu'on dit « push », c'est-à-dire avec beaucoup, beaucoup de focus sur la ressource et la transformation de la ressource, très peu de focus sur les marchés. On a fait beaucoup de démonstrations dans mon équipe à l'effet qu'on passait à côté d'incroyables opportunités en maintenant ce modèle ou cette logique de pilotage en place et qu'il fallait plutôt avoir une approche qui était tirée par la demande, par une compréhension approfondie de la demande.

Lorsque l'on forme des étudiants gradués maîtrise et doctorat, et que ces gens-là deviennent des spécialistes du domaine, à leur tour, ils deviennent des multiplicateurs. Ils permettent le transfert des connaissances vers le milieu de façon, d'une façon accélérée. Donc je penserai toujours, je continue de croire que de loin, la formation du personnel hautement qualifié est la retombée principale.

Cette vidéo vous a-t-elle été utile?

Très utile

Peu utile

Inutile

Sans opinion

Commentaires :

Les gens. La découverte. L'innovation.