Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Ancien lauréat
Prix de doctorat Gilles-Brassard du CRSNG pour la recherche interdisciplinaire du CRSNG de 2012

Melanie Mastronardi

Chimie

University of Toronto

Melanie Mastronardi
Melanie Mastronardi

Les nanocristaux — ou points quantiques — sont essentiels au prochain grand bond qui sera réalisé dans le domaine du traitement de l’information – l’informatique quantique. Cette technologie permettrait de construire des ordinateurs beaucoup plus puissants, ainsi que des appareils mobiles plus petits qui offriraient davantage de fonctions. Actuellement utilisés dans les appareils à DEL, les points quantiques sont également prometteurs pour les applications biomédicales telles que l’administration des médicaments et le traitement des tumeurs, ainsi que pour l’amélioration de la technologie de l’énergie solaire.

Melanie Mastronardi s’emploie à écologiser la nanotechnologie pour que, lorsqu’elle sera plus répandue, elle ait moins d’effets environnementaux. Actuellement, les nanocristaux sont fabriqués principalement à l’aide de métaux lourds. C’est pourquoi même si la technologie est très prometteuse, elle soulève déjà des préoccupations au sujet des effets environnementaux associés à sa fabrication et à son élimination.

Mme Mastronardi, la première lauréate du nouveau Prix de doctorat Gilles-Brassard du CRSNG pour la recherche interdisciplinaire, cherche des moyens d’utiliser des nanomatériaux à base de silicone, un matériau plus écologique et moins cher que les métaux lourds.

L’étudiante diplômée en chimie de la University of Toronto est en train de régler un important problème : trouver une méthode pour séparer les nanocristaux à base de silicone selon leur taille, afin d’obtenir des échantillons de dimension uniforme. Elle pourra ensuite étudier les tendances des diverses propriétés optiques et électriques des nanocristaux à base de silicone en fonction de leur taille. Cela la mènera à la création de points quantiques microscopiques qui pourront être adaptés à des besoins spécifiques – la première étape de l’élaboration d’un nanomatériau à base de silicone qui pourra être utilisé dans les téléphones intelligents, les ordinateurs et d’autres appareils de pointe.

Les gens. La découverte. L'innovation.