Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Ancien lauréat
Prix d'études supérieures André-Hamer du CRSNG de 2011

Sébastien Loranger

Génie physique

École Polytechnique de Montréal

Sébastien Loranger
Sébastien Loranger

Normalement, lorsqu’on éclaire un objet, il se réchauffe, car l’énergie lumineuse est absorbée et convertie en chaleur. Toutefois, grâce à de nouveaux travaux de recherche intéressants, la lumière pourrait devenir un moyen pratique de refroidir certains dispositifs, comme les dispositifs électroniques, dont le refroidissement nécessite actuellement un refroidisseur thermoélectrique encombrant et un ventilateur.

Sébastien Loranger, lauréat de 2011 du Prix d’études supérieures André-Hamer du CRSNG au niveau de la maîtrise, espère mettre au point une technologie de refroidissement rentable qui utilise la lumière laser, ce qui pourrait révolutionner une multitude d’appareils, des lasers de forte puissance jusqu’aux dispositifs microélectroniques.

Le concept du refroidissement par laser n’est pas nouveau, mais il n’a jamais été appliqué aux appareils électroniques produits en série. En 1997, le prix Nobel de physique a été accordé à des chercheurs qui avaient trouvé un moyen de piéger et de refroidir les atomes à l’aide de lasers. En émettant certaines longueurs d’onde de lumière laser sur des atomes, on peut ralentir le rythme de ces atomes et ainsi les refroidir. On peut appliquer une technique semblable à des matériaux solides en combinant l’énergie de vibration à la lumière laser, ce qui fait en sorte que les matériaux dégagent plus d’énergie au lieu de l’absorber.

Les travaux de M. Loranger pourraient donner lieu à de nouvelles applications du refroidissement au laser en utilisant la technique avec un matériau commun comme le verre ordinaire. Cette percée en physique pourrait également avoir de nombreuses applications commerciales et permettre de réaliser des économies considérables. En se débarrassant des refroidisseurs thermoélectriques encombrants, on pourrait miniaturiser les systèmes de refroidissement actuels en faisant entrer et sortir de la lumière à des endroits stratégiques au moyen de fibres optiques. On pourrait ainsi créer une nouvelle catégorie de lasers à fibre optique, lesquels sont actuellement utilisés dans de nombreux milieux, notamment en sciences, dans le secteur militaire et en médecine.

Les gens. La découverte. L'innovation.