Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Ancien lauréat
Prix d'études supérieures André-Hamer du CRSNG de 2011

Christopher Willie

Sciences de l’activité physique

The University of British Columbia

Christopher Willie
Christopher Willie

Le débit sanguin du cerveau humain doit être rigoureusement régulé. L’abondance ou l’insuffisance de ce débit peut causer de graves problèmes, notamment une maladie appelée la respiration de Cheyne-Stokes, où le rythme respiratoire est anormal. Cette maladie est plus fréquente chez les personnes qui ont subi une lésion cérébrale traumatique et apparaît parfois chez les personnes âgées, particulièrement celles qui souffrent de cardiopathie ou qui ont eu un accident vasculaire cérébral. Curieusement, elle apparaît aussi chez la plupart des personnes en santé qui dorment à des altitudes élevées.

Pour mieux comprendre la façon dont le corps régule la respiration et le débit sanguin crucial du cerveau, Christopher Willie, étudiant au doctorat de la University of British Columbia, étudie pourquoi les personnes en santé souffrent de la respiration de Cheyne-Stokes à des altitudes élevées. Ce lauréat de 2011 du Prix d’études supérieures André-Hamer du CRSNG au niveau du doctorat réalisera deux études pour vérifier des hypothèses préliminaires selon lesquelles l’irrégularité de la respiration pourrait être due à des changements dans la sensibilité cérébrovasculaire au dioxyde de carbone ou à la réduction du débit sanguin cérébral.

Dans le cadre de la première étude, M. Willie provoquera une augmentation et une diminution du débit sanguin cérébral chez des sujets humains qui se trouveront au niveau de la mer et chez d’autres qui se trouveront à des altitudes élevées. Dans le cadre de la deuxième étude, il examinera, pendant quatre mois, les changements réguliers qui se produisent dans le débit sanguin cérébral et la respiration de neuf personnes en santé qui vivront dans un laboratoire contrôlé situé à 4 000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les résultats de ces études contribueront à répondre à des questions fondamentales sur la physiologie humaine, qui sont essentielles à la prévention et au traitement des maladies respiratoires et du déclin des fonctions cérébrales dû à l’âge et à la maladie.

Les gens. La découverte. L'innovation.