Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Ancien lauréat
Bourses commémoratives E.W.R. Steacie du CRSNG de 2013

Aneil Agrawal

Écologie et biologie évolutive

University of Toronto

Aneil Agrawal
Aneil Agrawal

En biologie évolutionniste, on se demande depuis longtemps pourquoi les espèces copulent. La réponse peut sembler évidente, mais la reproduction asexuée existe dans la nature. Alors, pourquoi un si grand nombre d’espèces évoluent-elles grâce à la reproduction sexuée?

Chez la plupart des espèces, les femelles fournissent la plus grande partie des ressources requises pour produire des descendants, mais ceux-ci n’ont que la moitié de leurs gènes. Les mâles semblent avoir un privilège en matière d’évolution. Le problème se complexifie lorsque l’on réfléchit au fait que la sélection naturelle devrait créer un excédent d’individus ayant les meilleures combinaisons génétiques. Pourquoi alors mêler les gènes à chaque génération par l’entremise de la reproduction sexuée?

Aneil Agrawal est l’un des biologistes évolutionnistes les plus prometteurs du monde. Il réalise des expériences inédites qui mettent à l’épreuve les théories établies de longue date. La théorie traditionnelle qui explique pourquoi les organismes copulent est qu’ils le font pour acquérir des caractères génétiques afin de s’adapter à de nouveaux milieux. Bien que cette théorie soit très répandue, les travaux de M. Agrawal ont fourni la première preuve expérimentale que la sexualité évolue pour cette raison. Ils documentent les mécanismes génétiques qui déterminent l’évolution et le maintien de la sexualité.

M. Agrawal, l’un des lauréats de 2013 d’une Bourse commémorative E.W.R. Steacie du CRSNG, a aussi réalisé des travaux transformateurs sur les mutations génétiques nuisibles. Il a étudié comment ces mutations s’introduisent dans les populations et comment les différentes formes de sélection les suppriment. Ces travaux nous permettent de mieux comprendre l’effet de la circulation de mutations nuisibles dans les populations sur l’évolution. Ils pourraient avoir des applications concrètes en médecine.

Les gens. La découverte. L'innovation.