Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Ancien lauréat
Bourse commémorative E.W.R. Steacie de 2011

Boris Worm

Biologie

Dalhousie University


Boris Worm
Boris Worm

La surpêche des espèces de poissons en déclin rapide et en voie de disparition peut être désastreuse pour les écosystèmes marins. Elle peut aussi causer des difficultés économiques aux habitants des collectivités côtières qui dépendent de la pêche pour leur subsistance.

Le chercheur de la Dalhousie University, Boris Worm, combine l’océanographie et la biologie marine pour brosser un tableau plus complet de ce qui se passe sous les vagues. Des données détaillées sur l’état des océans permettent de mieux gérer les pêches, ce qui est bénéfique pour l’environnement, l’économie et l’ensemble de la société. Les travaux de M. Worm ont contribué à changer les perceptions au sujet de la précarité des océans du monde et lui ont valu une Bourse commémorative E.W.R. Steacie de 2011.

De 2007 à 2010, M. Worm a dirigé le projet Future of Marine Animal Populations dans le cadre du Census of Marine Life, le plus grand projet jamais entrepris en biologie marine. Cette initiative internationale basée sur une grande collaboration visait à comprendre le passé, le présent et l’avenir de la vie marine, notamment compter le nombre d’espèces qui vivent dans les océans et comprendre l’incidence de la pêche commerciale et du changement climatique sur la biodiversité.

M. Worm a présenté les résultats de ses travaux aux dirigeants des secteurs public et privé, donnant aux décideurs des fondements scientifiques pour gérer les océans. Ses travaux ont aussi attiré l’attention d’autres universitaires et du grand public. Il a contribué à des publications influentes, comme The Economist, The New York Times, Time Magazine et Der Spiegel, ainsi qu’à de grands médias électroniques.

Le laboratoire de recherche de M. Worm continue de faire progresser la discipline relativement nouvelle de l’« océanographie des écosystèmes ». Ces travaux contribuent à prédire le changement global qui se produira dans l’ensemble du réseau trophique des océans, des prédateurs du niveau supérieur aux minuscules planctons du niveau inférieur.

Les gens. La découverte. L'innovation.