Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Institut canadien de conservation

L’Institut canadien de conservation (ICC) est un organisme de service spécial au sein du ministère du Patrimoine canadien. Fondé en 1972, l’Institut a pour mandat de promouvoir la préservation et l’entretien du patrimoine culturel du Canada et de faire avancer la pratique, la science et la technologie de la conservation. L’Institut a collaboré étroitement avec des centaines de musées, d’établissements d’enseignement et d’autres organismes du patrimoine pour les aider à préserver leurs collections.

L’ICC a joué un rôle important dans l’évaluation et le développement de procédés et de matériaux utilisés en conservation. Reconnu comme chef de file mondial dans le domaine de la conservation préventive et de l’évaluation des risques, l’Institut a élaboré un plan exhaustif de préservation des collections muséales. L’ICC est également reconnu pour sa recherche sur les matériaux d’artistes – notamment d’artistes canadiens du 20e siècle – et sur les matériaux archéologiques. Disposant d’un personnel d’environ 80 employés, l’ICC a traité plus de 13 000 objets pour le milieu du patrimoine, a publié des centaines d’articles scientifiques et a diffusé plus d’un million de publications. L’Institut répond à plus de 2 000 demandes d’aide par année. Travaillant dans des laboratoires bien pourvus, sécuritaires et régulés, des restaurateurs, des chimistes, des ingénieurs, des biologistes et d’autres professionnels s’occupent de projets variés, allant des demandes de renseignements à la recherche et aux traitements complexes.

De la recherche de pointe aux approches novatrices, l’ICC est reconnu comme pionnier de la conservation du patrimoine culturel.

Recherche, Services et Formation

Domaines de recherche

Recherche en conservation

  • conservation préventive et agents de détérioration (tels que les polluants, la température, l’humidité relative, les ravageurs, ainsi que les forces physiques directes comme les chocs et les vibrations)
  • évaluation des risques
  • transport d’artéfacts
  • études sur l’encre ferro-gallique
  • tests de décoloration sur échantillons microscopiques
  • permanence du papier
  • adhésifs
  • métaux
  • nouveaux médias
  • utilisation d’enzymes et de systèmes de purification de l’eau pour le traitement des textiles et du papier
  • désacidification aqueuse du papier et des textiles
  • désacidification de masse des matériaux d’archives
  • détergents
  • élimination des taches sur les textiles
  • plastiques et polymères
  • développement de techniques d’analyse pour des protéines fibreuses
  • substances collagènes (matériaux en peaux et en cuir semi-tanné, parchemins) spécimens d’histoire naturelle (mammifères)

Laboratoire de recherche analytique

  • matériaux utilisés par les artistes (pigments, teintures et colorants, liants et revêtements)
  • matériaux archéologiques (métaux, verre, ambre)
  • examen scientifique d’objets de musées
  • archéométrie
  • développement de techniques d’analyse (pour des techniques telles que la spectroscopie de diffusion de Raman, la spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier, la pyro-chromatographie en phase gazeuse – spectroscopie de masse, la fluorescence X, la diffraction des rayons X, la microscopie électronique à balayage, la microscopie optique, la radiographie et la photographie)
  • pesticides dans les collections de musées

Personne-ressource

Stephanie Vuicic
Tél. : 613-998-3721
Téléc. : 613-998-4721
Courriel : cci-icc.services@pch.gc.ca

Institut canadien de conservation
1030, chemin Innes
Ottawa (Ontario)
K1B 4S7

Les gens. La découverte. L'innovation.