Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Faire passer la recherche du laboratoire au marché

(Source d'image : Queen’s University)

Comment pouvons-nous transférer les connaissances acquises dans le milieu universitaire aux personnes qui ont besoin de solutions fondées sur ces connaissances pour faire face aux défis du monde réel? En un mot : l’innovation. Cependant, le parcours du laboratoire de recherche au consommateur n’est pas évident, rapide ni direct. Pour en arriver à transformer des découvertes issues de travaux de recherche en de nouveaux procédés et produits offerts sur le marché, il faut habituellement des investissements, des relations et de la patience.

Praveen Jain, professeur en génie électrique et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en électronique de puissance, navigue dans les deux mondes depuis longtemps. Travaillant à l’interface du milieu universitaire et de l’industrie, ce chercheur de réputation internationale a développé la théorie et la pratique dans le domaine de l’électronique de puissance et détient plus de 100 brevets. En janvier, M. Jain a franchi une nouvelle étape lorsque sa jeune entreprise, SPARQ Corp., a fait son entrée en bourse, soit à la Bourse de croissance TSX (TSXV:SPRQ), après avoir reçu un financement de dix millions de dollars en placements privés.

Le principal produit de SPARQ, le Quad, est un micro-onduleur compact créé pour améliorer la technologie solaire à usage résidentiel – une innovation qui cadre avec le vaste objectif que représente un avenir sobre en carbone. Pour le consommateur, le nouveau système permet d’augmenter la production d’énergie tout en simplifiant la conception et l’installation. En d’autres mots, le consommateur peut acquérir un système d’énergie solaire rentable et fiable.

Comparativement aux onduleurs de ligne classiques, le Quad permet de tirer de 5 à 20 % plus d’énergie sur la durée de vie du système , explique M. Jain. Le Quad est un produit unique sur le marché qui peut être utilisé dans n’importe quel réseau électrique, conventionnel ou intelligent, peu importe l’endroit, partout dans le monde.

SPARQ est le résultat d’années de recherches menées par M. Jain et son équipe au Le lien suivant vous amène à un autre site Web Centre for Energy and Power Electronics Research (ePOWER) (en anglais seulement) de la Queen’s University. Dans le but d’accroître la disponibilité et l’accessibilité de l’énergie solaire, ils ont commencé par la base : l’élaboration d’algorithmes mathématiques pour réduire la complexité matérielle de l’option existante. Ces travaux de recherche ont donné lieu à la conception d’un micro-onduleur léger, compact, rentable et fiable.

Les travaux réalisés au centre ePOWER ont été rendus possibles grâce au soutien d’organismes de financement de la recherche du Canada et de l’Ontario, dont le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et le Fonds pour la recherche en Ontario. « J’ai aussi eu la chance d’obtenir du financement pour ePOWER de la Fondation canadienne pour l’innovation et de bénéficier d’un soutien sans pareil de l’université, particulièrement de la faculté de génie », indique M. Jain.

Après avoir mis au point le concept initial du Quad, l’équipe a pu compter sur l’aide de PARTEQ Innovations (aujourd’hui Queen’s Partnerships and Innovation), un organisme sans but lucratif créé pour appuyer les chercheuses et chercheurs de la Queen's University dans leurs projets de commercialisation. PARTEQ Innovations a été un partenaire important dans la transformation de SPARQ en entreprise dérivée, jouant un rôle essentiel dans l’obtention du financement pour le démarrage, la protection de la propriété intellectuelle et la commercialisation.

M. Jain, qui a commencé sa carrière dans les télécommunications et l’industrie aérospatiale, est retourné dans l’industrie comme fondateur et PDG de SPARQ.

Le milieu universitaire est, du point de vue de M. Jain, l’endroit idéal pour explorer ses idées de façon créative, mais son expérience antérieure dans l’industrie l’a aidé à comprendre le processus de commercialisation.

L’industrie m’a enseigné comment transformer l’innovation en applications pratiques et concrètes , explique-t-il.

Après avoir concentré ses efforts sur l’énergie solaire à usage résidentiel, SPARQ travaille à présent à mettre au point un micro-onduleur polyvalent pour les exploitations agricoles.

À l’heure actuelle, dans les applications photovoltaïques qu’on trouve dans les fermes, deux onduleurs distincts sont utilisés : un pour alimenter le réseau en énergie solaire, et l’autre, pour faire fonctionner les pompes à eau pour l’irrigation. Le nouveau micro-onduleur Quad accomplira à lui seul les fonctions de ces deux onduleurs , explique M. Jain. Le micro-onduleur polyvalent Quad aidera les agriculteurs non seulement à faire fonctionner les pompes à eau et à irriguer leurs terres, mais aussi à gagner un revenu supplémentaire par la vente d’électricité au réseau quand leurs pompes ne sont pas utilisées.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur M. Jain et SPARQ, veuillez visiter le Le lien suivant vous amène à un autre site Web site Web de SPARQ (en anglais seulement).

Le présent article a été traduit, adapté et republié avec la permission de la Le lien suivant vous amène à un autre site Web Queen’s University (en anglais seulement).