Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Lauréats

Kevin Hewitt, Ph. D. – Dalhousie University

Kevin Hewitt

Kevin Hewitt a reçu en 2021 le Prix du CRSNG pour la promotion des sciences à titre individuel.

La This link will take you to another Web site passion de M. Hewitt, professeur de physique et président du Sénat de la Dalhousie University, est d’éveiller l’intérêt pour les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STIM) chez les étudiants et étudiantes d’ascendance africaine en Nouvelle-Écosse et d’améliorer leur accès à ces domaines d’étude.

M. Hewitt a joué un rôle déterminant dans la création de la This link will take you to another Web site Imhotep Legacy Academy (ILA) de la Dalhousie University, programme issu d’un partenariat novateur conclu entre les milieux universitaire et communautaire qui vise à combler l’écart au chapitre du rendement scolaire chez les This link will take you to another Web site élèves de descendance africaine de la 6e à la 12e année. Grâce à son leadership, l’ILA a attiré davantage d’étudiants afro-néoécossais – plus de 800 – dans les domaines des STIM depuis dix ans que ne l’avait fait cette université en 200 ans.

M. Hewitt a également donné plus d’une quarantaine de présentations sur l’enseignement des sciences à des conférences à l’étranger. En reconnaissance de ses travaux, il a notamment été invité à s’adresser aux membres de l’American Physical Society et à prendre la parole à l’occasion de reportages diffusés à la radio, à la télévision et dans la presse écrite. Dans le cadre de ses This link will take you to another Web site recherches dans le domaine de la bionanophotonique, M. Hewitt a supervisé 12 étudiants inscrits à un programme de baccalauréat spécialisé, 28 étudiants occupant un emploi d’été, trois étudiants à la maitrise et cinq doctorants qui ont mené des travaux sur l’utilisation d’une technique de diffusion de la lumière laser pour le diagnostic du cancer aux stades précoces, ainsi que sur le recours à la méthode combinatoire pour la recherche de nouveaux supraconducteurs.

Ses contributions remarquables au monde scientifique ne se limitent pas au laboratoire ou à la promotion des sciences. M. Hewitt a également participé à la première enquête canadienne portant sur un établissement d’enseignement universitaire, en l’occurrence la Dalhousie University, en collaboration avec le recteur de l’établissement, Richard Florizone, et d’un groupe d’experts, le Lord Dalhousie Scholarly Panel. Cette enquête mettait l’accent sur les This link will take you to another Web site positions du fondateur de l’université concernant le racisme et l’esclavage. Mettant en lumière le racisme systémique au Canada, M. Hewitt a aussi corédigé un rapport sur l’accès aux études et la persévérance scolaire chez les jeunes autochtones et afro-canadiens.

Enfin, M. Hewitt est le premier Afro-Canadien à avoir remporté le prix de physique du Scarborough College de la University of Toronto. Il a été honoré sur la scène nationale à titre de lauréat du prix d’excellence professionnelle Harry Jerome et, sur la scène provinciale, à titre de lauréat du prix Champion des sciences du Discovery Centre de la Nouvelle-Écosse.

Équipe des Programmes de sensibilisation en génie de la Faculté de génie de l’Université d’Ottawa

Équipe des Programmes de sensibilisation en génie de la Faculté de génie de l’Université d’OttawaCette année, le Prix du CRSNG pour la promotion des sciences (groupe) est décerné à l’équipe des Programmes de sensibilisation en génie de la Faculté de génie de l’Université d’Ottawa pour souligner le succès de ses programmes de sensibilisation aux sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques (STIM) s’adressant aux filles de la maternelle à la 12e année et aux jeunes femmes de la région d’Ottawa Gatineau. Avec plus de 48 000 participantes par année, il s’agit de la plus importante activité de promotion des STIM organisée en milieu universitaire au Canada à l’intention des filles de la maternelle à la fin du secondaire.

Grâce à cette équipe, des jeunes défavorisés peuvent prendre part à des expériences pratiques en STIM et se familiariser ainsi en situation réelle dans des laboratoires ou au moyen d’outils et de technologies de prototypage rapide. En déployant ses ateliers sur roues appelés « Maker Mobiles », l’équipe propose des technologies et des programmes novateurs dans des communautés rurales, urbaines et autochtones mal desservies dans l’espoir de susciter l’intérêt des jeunes pour une carrière dans les STIM. En plus d’offrir gratuitement des semaines de camp à des enfants autochtones ou réfugiés, elle administre des bourses pour les familles dans le besoin.

À la lumière des efforts remarquables consentis par l’équipe, le ministère de l’Éducation de l’Ontario lui a conféré en 2018 le pouvoir d’accorder des crédits aux élèves de 9e, 10e et 11e année. Celle ci peut donc concevoir des programmes personnalisés, comme ses cours d’informatique réservés aux filles, où les participantes sont jumelées avec des mentors de l’industrie et exposées à un contenu approfondi auquel elles n’auraient pas accès dans leur école secondaire. La plus récente initiative de l’équipe vise à assurer le libre accès à tout le contenu des cours et des formations qu’elle offre afin que les enseignants de sciences et les animateurs scientifiques aient les compétences, le matériel et la formation nécessaires pour améliorer les connaissances en conception, en génie et en informatique partout au Canada.